Entretien des bouteilles


Votre bouteille de plongée mérite le meilleur.

La bouteille de plongée

La bouteille de plongée est réalisée soit en acier, soit en alliage léger. Le volume des bouteilles ou capacité en eau varie de 3 litres à 20 litres. On peut combiner plusieurs mono afin de réaliser des bi-bouteilles d’un volume assez considérable.

Les différentes Bouteilles

Bouteilles d’oxygène non plongeable – pas de graissage. Les bouteilles d’O2 ne doivent subir une ré épreuve optique et hydraulique que tous les 5 ans, vu la limitation de leur utilisation. Pas de protection interne, car l’oxygène réagit violemment en présence d’huile.

Bouteille de plongée NITROX – TRIMIX : Ces bouteilles doivent être parfaitement nettoyées et compatibles pour l’utilisation avec l’oxygène. Ces bouteilles sont agréées et frappées NITROX ou O2N2. Elles doivent être éprouvées comme les bouteilles d’air.

Les inscriptions.

Sur chaque bouteille de plongée, on trouve gravée toute série d’inscriptions. Cela correspond à la législation en vigueur au sujet des récipients contenant des gaz sous pression.

Ceci est valable pour les bouteilles de plongée, mais aussi pour les bonbonnes de gaz, les réservoirs LPG des voitures, etc.

  • Marque : marque du fabricant. Ex. FABER.
  • N° de Fabrication : numéro de série de la bouteille.
  • Capacité : volume en litre d’eau de la bouteille – varie de 3 à 20 litres.
  • Poids : poids de la bouteille nue, sans robinetterie. La tare est aussi un élément de contrôle de la bouteille.
  • Gaz : nature du gaz utilisé – dans la plongée sportive, de l’air.
  • Pression de service : pression à laquelle la bouteille peut être gonflée pour un usage courant. Il s’agit bien entendu d’une pression maximale. Rien n’oblige de gonfler sa bouteille à fond. Sa valeur en Belgique est actuellement de 230 ou 300 bars.
  • Pression d’épreuve : pression à laquelle la bouteille sera portée lors de sa ré épreuve hydraulique. La pression d’épreuve est = 1,5 x pression de service.
  • Date de mise en service & fonction : avant d’être vendue sur le marché, chaque bouteille subit une épreuve optique et une épreuve hydraulique, d’où la date et le poinçon. Le poinçon permet de savoir quel est l’organisme agréé qui a effectué les contrôles. Ex. de poinçon : E – 03 85 –

Le grenaillage:

Le grenaillage est la seule technique non-destructive pour prendre soin de l’intérieur de votre bouteille de plongée. Nous recommandons un grenaillage à toutes les épreuves hydrauliques, soit tous les 5 ans.

Les avantages du grenaillage sont nombreux:

 

  • Entretien réel de l’intérieur de votre bouteille
  • Arrêt du développement de la rouille
  • Retrait de l’huile de la bouteille
  • Préparation Nitrox/Trimix de votre bouteille AIR
  • Plus aucune présence d’odeur dans votre bouteille
  • Et le meilleur pour la fin : un délai de maximum une semaine pour récupérer une bouteille quasi-neuve.

 

Epreuve optique, hydraulique et poinçon :

A ce jour, la date entre deux épreuves est de 2,5 ans. Donc, 2,5 ans après la date d’épreuve de mise en service, la bouteille de plongée doit subir une épreuve optique et cela même si la bouteille n’a pas été utilisée. Il en sera de même tous les 2,5 ans tout au long de la vie de la bouteille.

 

EPREUVE OPTIQUE :

Pour ce faire, la bouteille de plongée doit être propre à l’intérieur, c’est – à – dire qu’elle doit subir au préalable un grenaillage interne. Elle est parfois protégée par de l’huile de paraffine.

Si l’inspection visuelle présente des doutes quant à la sécurité, la bouteille peut alors subir un contrôle de son épaisseur par ultra – sons, un contrôle radiographique, ou plus simplement un contrôle de sa tare.

Les critères de déclassement sont :

  • plis internes
  • corrosion inégale
  • fissures
  • épaisseur du fond < épaisseur des parois
  • perte de tare > 10 %

 

EPREUVE HYDRAULIQUE :

L’épreuve hydraulique a lieu de 5 ans en 5 ans à dater de l’épreuve de mise en service de la bouteille de plongée. Elle s’accompagne toujours d’une ré épreuve optique et donc la bouteille doit arriver dans un état de propreté interne suffisant.

L’épreuve hydraulique se fait au moyen d’un élasticimètre. La bouteille est remplie d’eau et placée derrière un blindage. On monte sur la bouteille un embout relié à l’élasticimètre (appareil qui ajoute une quantité d’eau mesurée à la quantité existante), il y a montée en pression (pression d’épreuve).

Lors de la fin de l’épreuve, on doit retrouver toute la quantité d’eau ajoutée.

Si elle est absente en tout ou en partie, cela est dû :

  • soit à une fuite du montage, l’essai est alors recommencé,
  • soit à un éclatement de la bouteille qui est déclassée
  • soit à une déformation permanente de la bouteille dont le volume a augmenté / la bouteille sera déclassée.

 

L’entretien des Robinets

On l’oublie souvent et pourtant l’entretien des robinets est primordial. Afin de ne pas devoir mettre fin prématurément à une plongée, il est recommandé d’entretenir les robinets régulièrement. Peu de plongeurs le savent mais des kits d’entretien existent et Dive Factory est formé afin de pouvoir faire l’entretien de tous les robinets des bouteilles de plongée. Nous vous proposerons cet entretien à toutes les épreuves hydrauliques (soit tous les 5 ans)

 

Tarifs :

Entretien des bouteillesTarifs
inspection visuelle45,00 €
épreuve hydraulique65,00 €
option grenaillage / dégraissage+20,00 €
préparation Nitrox50,00 €
Entretien robinetA partir de 30 €
Nouvelle peinture100,00 €

 

Envie d’en savoir plus sur les bouteilles de plongée